Organisation d’évènement : ce qu’il faut retenir des dernières annonces gouvernementales


Ces dernières semaines ont été très riches en prises de parole de la part du gouvernement. Dans cet article, on vous résume les dernières actu concernant l’organisation d’évènement physique pour cet été. 


Quel est le calendrier de réouverture ? 


Le 29 avril, Emmanuel Macron dévoile un calendrier de réouverture dans une interview à la presse quotidienne régionale. Une réouverture par étapes qui pourrait être modifiée dans certains territoires où le taux de contamination serait trop élevé.

  • 19 mai : Commerces, musées, monuments, théâtres, cinémas, stades de foot, établissements sportifs et lieux de spectacle avec du public assis seront autorisés à rouvrir avec restriction de jauge.

  • 09 juin : Lieux de cultures, établissements sportifs, salons et foires sous des conditions très précises et avec restriction de jauge pourront rouvrir.

  • 30 juin : Évènements en extérieur et en intérieur. Selon la situation sanitaire les jauges pourraient être revues voire levées dans les établissements ouverts. 

calendrier de réouverture par étapes


Source : Le Parisien : Déconfinement : réouvertures, couvre-feu… Le calendrier d’Emmanuel Macron 


Quelle jauge pour les évènements de cet été ? 


Salles de spectacles format assis


  • 19 mai : Jauge à 35% dans la limite maximale de 800 personnes en intérieur et 1 000 personnes en extérieur.

  • 09 juin : Jauge à 65% dans la limite maximale de 5 000 personnes et pass sanitaire obligatoire.

  • 30 juin : Jauge à 100 % sans limite avec pass sanitaire à partir de 1000 personnes.

Concerts


Reprise le 30 juin, avec un pass sanitaire pour les évènements de plus de 1000 personnes.


Musées et monuments  


  • 19 mai : Un seuil de 8 m2 par visiteur sera imposé à la réouverture. 

  • 09 juin : Ce seuil « pourrait » être assoupli à 4 m2 par visiteur.

  • 30 juin : Fin des jauges.

Congrès, séminaire, évènementiel d’entreprise (Type L)


  • 19 mai : Jauge à 35% dans la limite maximale de 800 personnes en intérieur et 1 000 personnes en extérieur.

  • 09 juin : Jauge à 65% dans la limite maximale de 5 000 personnes et pass sanitaire obligatoire.

  • 30 juin : Jauge à 100% sans limite avec pass sanitaire.

Foires, salons (type T)


  • 19 mai : Pas d’autorisation.

  • 09 juin : Jauge à 50% dans la limite maximale de 5 000 personnes et pass sanitaire obligatoire.

  • 30 juin : Jauge à 100% sans limite avec pass sanitaire.

calendrier de reprises des évènements de l'événement association

Quel sera le rôle du pass sanitaire dans l’organisation des évènements ? 


Le conseil scientifique se révèle favorable à la mise en place d’un pass sanitaire lors des grands rassemblements dans un avis publié en ligne le 3 mai. Par pass sanitaire, il faut entendre présentation soit :

  •  du résultat d’un test PCR ou antigénique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ;
  • d’un justificatif de l’administration d’un vaccin (2 doses) contre la covid-19 ;
  •  d’un document attestant de leur rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19.

Le conseil précise que le fait de posséder un pass sanitaire ne doit pas se traduire par le non-respect des gestes barrières. Le port du masque devra donc rester une règle importante lors de rassemblements.


Le 11 mai, en seconde délibération, l’Assemblée nationale a adopté d’amendement du gouvernement réécrivant l’article 1er du projet de loi relatif à la sortie de la crise sanitaire à 205 voix contre 85. Il a donc été acté que l’accès à certains lieux, établissements ou évènements, impliquant de grands rassemblements de personnes pour des activités de loisirs ou des foires ou salons professionnels se fera par la présentation d’un pass sanitaire.


Le 25 mai, le secrétaire d’Etat au Numérique annonce, lors d’un entretien au Parisien, que l’application du gouvernement TousAntiCovid va intégrer de nouvelles fonctionnalités à compter du 9 juin, date de l’entrée en vigueur du pass sanitaire pour lutter contre la propagation du Covid-19. Parmi ces fonctionnalité, le pass sanitaire « pourra être utilisé en format numérique sur [l’outil ‘carnet’ de l’application] TousAntiCovid ou sur papier, mais il sera obligatoire pour les événements » de plus de 1 000 personnes. Il concernera « les chapiteaux, salles de théâtre, salles de spectacles sportifs ou culturels, salles de conférence ; les salons et foires d’expositions (jauge imposée à chaque hall d’exposition) ; les parcs à thèmes ; festivals de plein air (assis ou debout) ; grands casinos ; stades, établissements de plein air et établissements sportifs couverts ; compétitions sportives de plein air en extérieur (si les conditions de faisabilité sont établies) ; croisières et bateaux à passagers avec hébergements ; autres événements, lorsqu’ils sont spécifiquement localisés (un bal organisé par une collectivité par exemple) ». Pour aller au restaurant, au musée ou faire du shopping, en revanche, pas besoin de pass sanitaire.


Pour les professionnels, une autre application, baptisée TousAntiCovid Verif permettra de lire le QR code et donc de vérifier la validité de chaque pass sanitaire. « Ils ne sauront que le nom, le prénom et la date de naissance de la personne concernée et ne verront apparaître que ‘vert’ ou ‘rouge’ pour valider ou non l’accès, ajoute le secrétaire d’Etat au Numérique. Pour eux, l’application sera en accès libre sur les stores. »


Le billet de spectacle pourra-t-il servir de justificatif ?


Plusieurs évènements ont mentionné la possibilité d’utiliser le billet de concert comme justificatif en cas de dépassement du couvre-feu. A ce jour, cette demande a essuyé un refus de la part du gouvernement.


Source : Tous les festivals Actualités – Des festivals debout auront-ils vraiment lieu cet été ? 


Quelles informations concernant la tenue des festivals ? 


En février, la Ministre de la Culture avait annoncé des conditions d’organisations pour les festivals. Celles-ci avaient fait grandement réagir les organisateurs et avaient conduit à de nombreuses annulations. 


Le 6 mai, Roselyne Bachelot se prononce à nouveau à propos des conditions d’organisation de festivals à partir du 1er juillet :

« Les festivals de plein air en configuration debout pourront reprendre, selon une jauge de 4 m2 par festivalier et dans une limite qui sera définie par le préfet en fonction des circonstances locales ».


Les festivals assis, eux, peuvent commencer à partir du 19 mai avec une évolution de jauge au cours de l’été :

  • 19 mai : 1000 personnes maximum, et la jauge maximale est fixée à 35%.

  • 9 juin : Jauge à 65% et la limite est fixée à 5000 personnes.

  • 30 juin : Le préfet décide de la jauge maximale.

Les boîtes de nuit pourront-elles travailler cet été ?


Les clubs restent pour l’instant exclus du plan de déconfinement du gouvernement. La demande du député Modem Christophe Blanchet que le pass sanitaire soit utilisé pour permettre leur réouverture a essuyé un refus. Le risque de contamination est encore jugé trop important dans ce type d’évènements.


Des concerts test vont-ils avoir lieu en France ? 


En février, la Ministre de la Culture avait confirmé des concerts tests à Paris et Marseille dans un communiqué de presse. Les organisateurs du concert à l’Accord Arena se préparent pour un concert de 5000 personnes le 29 mai avec le projet SPRING.


L’étude comprendra deux groupes distincts : un groupe expérimental de 5 000 personnes assistant au concert et un groupe contrôle composé de 2 500 personnes restées à leur domicile. L’objectif principal est de démontrer l’absence d’augmentation du risque de transmission de la Covid-19 sept jours après le concert chez les participants présents au concert par rapport aux non-participants à l’évènement. Les organisateurs prévoient un protocole sanitaire incluant le port du masque chirurgical en continu et un renforcement de l’hygiène des mains pour le public, ainsi qu’une ventilation optimisée de la salle.


Si cette expérience est concluante,  les producteurs pourront envisager une relance de grands concerts debout à la rentrée et en définir les modalités sanitaires.


Quelles aides pour les organisateurs ? 


Roselyne Bachelot a dit travailler avec le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire et le Premier ministre Jean Castex « pour la mise en place de fonds de compensation de billetterie ». En février déjà, la ministre avait annoncé plusieurs types d’accompagnement pour soutenir les organisateurs contraints d’annuler ou de restreindre leur jauge. 


Le CNM a également annoncé la mise en place d’un fond de soutien exceptionnel de 20 M d’euros. L’objectif étant de compenser les pertes d’exploitation des organisateurs de festivals qui maintiendront leurs évènements en dépit des contraintes sanitaires.


Le 20 mai, le Ministère de la Culture débloque 148 millions d’euros supplémentaires pour accompagner la réouverture des lieux culturels.


Nous vous accompagnons dans la gestion de vos évènements. N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos projets.


Cet article est lié à une actualité récente. Nous ferons de notre mieux pour mettre à jour ces informations en suivant les annonces du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez vous aussi expert dans la gestion de vos évènements et dans l’expérience participants ! Recevez nos dernières actus évènementielles directement dans votre boite mail !