Francais English
Vous avez déjà réservé ?
Information

Originaire de Clermont-Ferrand, Sofy Major officie en premier lieu dans un registre post-hardcore noisy aux élans screamo. Après un premier disque 7 titres remarqué, le groupe enchaine les concerts en plus de partager un split avec One Second Riot puis Her Breath On Glass en 2007.

En 2009, Sofy Major affirme une position davantage noise avec un 12" éponyme de très bonne facture. Pour marquer d'une pierre blanche leur 5 ans d'activité, l'ensemble de leurs compositions est regroupé sur 5 Years Of Freaks en 2009. L'année suivante, Sofy Major entre en studio après une jolie tournée, pour enregistrer Permission To Engage. S'ensuivent un split avec Membrane en 2011, puis un autre avec Uncle Touchy l'année d'après, et un deuxième album, Idolize, en 2013, enregistré dans la douleur, l'ouragan Sandy ayant ravagé le studio Translator Audio d'Andrew Schneider (Converge, Keelhaul, Pigs) à Brooklyn. 2014 voit naitre un nouveau split avec Hombre Malo, tandis que le troisième long format Waste émerge plus sereinement en 2015, toujours avec Andrew Schneider aux manettes mais avec l'ajout de Dave Curran (Unsane, Pigs) en co-producteur, toujours distribué par l'excellent label Solar Flare.

Émergeant des sous-sols en 2000, le trio de Vesoul déploie un noise-hardcore farci de grumeaux metallisant et post-hardcore râpeux. Membrane va fouler les planches sans relâche, jusqu'à partager la scène avec Unsane, The Dillinger Escape Plan, Mono, Ufomammut, Kylesa, Mouth of the Architect, Cortez, Birds In Row, etc, et quelques festivals tels que les Eurockéennes 2004 et le Yell Fest 2011. Un parcours qui forgera une excellente réputation scénique, aujourd'hui enrichi de quatre albums et d'un split avec Sofy Major, tous sortis chez Basement Apes Industries.

Utility Of Useless Things, le premier album, sera d'ailleurs produit par l'infatigable Serge Moratel, et les deux suivants par le co-fondateur de Kill The Thrill, Nicolas Dick.

2013 et 2014 sont des périodes de transition pour Membrane, le line-up change et un nouvel album se prépare, Reflect Your Pain, après 4 ans de silence discographique, et prévu pour mai 2015, toujours chez Basement Apes, et Atypeek pour la version digitale.

Adolina affiche clairement l'influence de l'âge d'or d'un certain rock. Toutes les références semblent évidentes : la plus parlante étant le choix de la prod' avec son absence d'artifices, cet aspect "brut".
Pour ce troisième disque, on retrouve aussi un riffing assez caractéristique de cette période et foutrement plaisant pour les oreilles.
Particulièrement sensible à ses rencontres scéniques et aux découvertes des bacs à disques, les membres ont sans doute croisé les noms de Gentle Veincut ("Headache"), Hollywood Porn stars (les lignes de chant d' "Oxi") et de Microfilm (l'excellent "Mauvaise graine" avec un sample issu des "400 coups") pour sortir de telles compos. On retrouverait aussi presque des influences noise-hardcore ("In classic case of bad timing" rappelant de loin Kabul Golf club) si le groupe ne savait pas aussi bien se contrôler.

Adolina affiche clairement l'influence de l'âge d'or d'un certain rock. Toutes les références semblent évidentes : la plus parlante étant le choix de la prod' avec son absence d'artifices, cet aspect "brut".
Pour ce troisième disque, on retrouve aussi un riffing assez caractéristique de cette période et foutrement plaisant pour les oreilles.
Particulièrement sensible à ses rencontres scéniques et aux découvertes des bacs à disques, les membres ont sans doute croisé les noms de Gentle Veincut ("Headache"), Hollywood Porn stars (les lignes de chant d' "Oxi") et de Microfilm (l'excellent "Mauvaise graine" avec un sample issu des "400 coups") pour sortir de telles compos. On retrouverait aussi presque des influences noise-hardcore ("In classic case of bad timing" rappelant de loin Kabul Golf club) si le groupe ne savait pas aussi bien se contrôle

Avec un certain sens de la mesure, Adolina n'emballe jamais son tempo, mais le module suffisamment pour donner de la variété à son disque. Il en va de même pour les compos, relativement courtes, dont la durée est en moyenne de 3:20.

Voir toute la description