La dernière génération de billet électronique

La mise en place d’une billetterie est aujourd’hui réglementée par la loi 290 du Code général des impôts. Cet article impose aux “lieux où sont organisés des spectacles comportant un prix d’entrée de délivrer un billet à chaque spectateur ou enregistrer et conserver dans un système informatisé les données relatives à l’entrée, avant l’accès au lieu du spectacle”. Historiquement, le billet désignait un support papier qui donne à un individu le droit d’entrer dans un évènement, mais cette définition est aujourd’hui en pleine mutation avec le développement de la billetterie dématérialisée. L’image des carnets de billets desquels on découpait le billet pour conserver la souche est devenue totalement obsolète et est maintenant remplacée par celle du billet électronique dont le code barre est scanné à l’entrée. Légalisés en 2007, les billets électroniques sont en passe de remplacer totalement le système de souche, car contrairement à ce dernier, la billetterie électronique offre de nombreuses possibilités aux organisateurs d’évènements, au-delà de la solution de billetterie.

Un contrôle des entrées facilité

Le billet électronique aussi appelé e-billet est un billet enregistré numériquement, qui ne nécessite pas de support physique. Il s’achète sur Internet et est envoyé par mail à l’acheteur, ce qui simplifie considérablement l’acte d’achat. Grâce aux outils de contrôle des accès qui existent aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’imprimer le billet sur papier, puisqu’il peut être directement scanné depuis un smartphone. Lorsqu’il est téléchargé sur smartphone, le billet électronique prend le nom de m-billet. Imprimé ou non, le billet électronique a permis de fluidifier davantage le contrôle des accès, car le temps de scan est bien moindre à celui de découpe de la souche.

Une billetterie totalement personnalisée

Rapide et simple à mettre en place grâce aux systèmes de billetterie en ligne moderne, le billet électronique permet également à l’organisateur de personnaliser son billet avec sa propre charte graphique. Un bon point à l’heure où la communication visuelle est devenue indispensable pour toute organisation.

De plus, ce système de billetterie peut être intégré à des supports numériques comme un site internet ou une page Facebook, et s’adapte parfaitement à une campagne promotionnelle en ligne. Les billetteries en ligne offrent la possibilité de  créer différents types de billets pour un même évènement : des prix différents, plusieurs horaires d’entrée, des packs, des options supplémentaires sur l’évènement, etc. Enfin, avec une billetterie en ligne, l’organisateur peut soumettre des formulaires à ses participants afin de mieux les connaître. Ces données récoltées dès l’inscription lui permettront d’analyser son audience, de créer des listes de contacts filtrées en fonction de critères précis, et donc de cibler le public différemment pour l’organisation de futurs évènements.

La révolution cashless

Tous les avantages liés à la billetterie dématérialisée ne cessent d’augmenter et avec le développement des nouvelles technologies, on voit apparaître des systèmes qui continuent d’améliorer le déroulement des évènement. L’expansion du cashless qui s’observe actuellement illustre une volonté de dématérialisation et de centralisation des outils, notamment dans le secteur évènementiel. Aujourd’hui, on retrouve principalement le cashless NFC sous forme de carte, comme c’était le cas lors du Hellfest à Clisson, des Nuits Sonores de Lyon, ou encore sous forme de bracelets au Download Festival à Paris. Mais le cashless est en phase de s’intégrer directement aux billets d’entrées afin de centraliser toutes les données au sein d’une plateforme unique. En plus de simplifier la gestion de l’évènement à l’organisateur, la solution cashless offre davantage de confort et de sécurité pour les participants.

Mais l’innovation en matière de billetterie pourrait ne pas s’arrêter là. La société MC10 a récemment annoncé que son patch WISP (Wearable Interactive Stamp Platform), actuellement utilisé dans le secteur cosmétique, pourrait voir son champ d’application s’élargir à l’évènementiel. Ce patch intelligent pourrait permettre le stockage et la transmission de données comme c’est aujourd’hui le cas avec le cashless, mais dans un outil directement collé sur la peau des participants. Technologie à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *