Pourquoi passer au https en 2017 ?

Google l’avait annoncé en septembre, l’année 2017 sera placée sous le signe de la sécurisation du web.

“À partir de janvier 2017, Chrome 56 indiquera dans la barre d’adresse un message signalant un danger pour certains sites web non accessibles en https.”

google-chrome-alerte-https-571x224

En tant qu’organisateur d’évènements, vous pouvez être concerné. En effet, si vous utilisez les services d’une plateforme d’inscription en ligne, des données classées sensibles par Google transitent sur votre site : données bancaires, données personnelles, mots de passe… Ainsi, si votre site n’est pas sécurisé, Google le signalera aux utilisateurs, ce qui aura pour conséquence une chute significative de vos ventes et une détérioration de votre image de marque.

Il faut noter que Chrome est le navigateur le plus utilisé par les internautes avec plus de 60% de parts de marché en novembre 2016.

C’est le protocole https qui garantit la sécurité de votre site. Pour l’activer, il vous faudra obtenir un certificat SSL, une sorte de carte d’identité numérique.

 

Qu’est ce qu’un certificat SSL et à quoi sert-il ?

Un certificat SSL (Secure Sockets Layer) permet le cryptage des données transitant sur un site et les lie à une personne morale ou physique. Il est délivré par une autorité de certification.

Il garantit la confidentialité de votre site (pas d’espionnage de données), son intégrité (pas de trucage de données) et son authenticité (identité vérifiée).

Le certificat SSL permet d’activer le protocole https sur un site web, et ainsi, l’apparition d’un cadenas vert sur la barre d’adresse du navigateur, qui garantit aux utilisateurs qu’ils se trouvent sur une page sûre et non piratée.

Lorsque le protocole https est activé, votre URL s’affiche sous la forme https://monsite.com

 

Comment obtenir un certificat SSL ?

Il existe plusieurs types de certificats SSL. Les coûts oscillent généralement entre 0 et 200€, en fonction de vos moyens et besoins.

DomaineSSL : Le système de validation de domaine est destiné aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. C’est la solution la moins onéreuse, et la plus simple. Sa mise en place est rapide.

OrganizationSSL : Le système de validation de l’organisation est quant à lui réservé aux professionnels. Il est émis au nom d’une entreprise. La mise en place nécessite quelques jours.

ExtendedSSL : Le système de validation étendue est le certificat le plus reconnu. Il est vivement recommandé pour les sites de e-commerce. Il permet l’affichage du nom de votre organisation à côté du cadenas vert sur la barre de recherche.

En parallèle, il existe des solutions gratuites, notamment Let’s Encrypt, service mis en place par, entre autres, Mozilla ou encore l’Electronic Frontier Foundation, qui permet l’obtention d’un certificat SSL simplement et rapidement.

 

Les conséquences d’une migration de http à https

Le passage du protocole http au protocole https entraîne un changement de nom de domaine. Il est alors nécessaire de bien préparer cette transition.

Effectivement, un changement de domaine implique une perte de votre référencement naturel. Il vous faudra alors établir des redirections 301 sur l’ensemble de vos URL.

De même, si vous utilisez des outils comme Analytics, vous devrez mettre à jour vos URL. Vous devrez aussi modifier votre sitemap et robot.txt avec le nouveau protocole https et informer les robots des moteurs de recherche.

Lors de la transition, vos compteurs de partage sur les réseaux sociaux retomberont à zéro. C’est pourquoi il est préférable d’établir le protocole https dès l’ouverture de votre site web.

Théoriquement, si la transition est bien faite, elle n’impactera pas votre SEO, sauf en positif, Google ayant fait du https un facteur de référencement.

 

L’impact des nouvelles normes de Google Chrome sur votre billetterie Yurplan

Nous garantissons un service de billetterie sécurisé pour toutes les personnes utilisant notre plateforme.

Seulement, certains paramètres indépendants de notre volonté peuvent empêcher l’affichage du sigle https par le navigateur.

Ainsi, si le protocole https n’est pas établi sur votre site, même si notre widget est, lui, sécurisé, la page entière sera affichée comme non sécurisée, ce qui peut refroidir les potentiels acheteurs.

De même, une page événement sur notre site yurplan.com, qui contient des éléments importés (visuels et image dans la description) hébergés sur des sites non-sécurisés, n’affichera pas le sigle alors que la partie réservation est toujours bien protégée par le protocole https.

Il est alors essentiel de porter attention à ces paramètres pour éviter de perdre des acheteurs.

 

La sécurisation du web est aujourd’hui le cheval de bataille de Google. Les internautes y sont sensibilisés et y accordent de plus en plus d’importance. Il est donc urgent de s’y convertir, d’autant plus qu’il existe désormais des solutions simples et peu coûteuses. Il s’agit de la bonne résolution 2017 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter