Newsletters, mail groupé, publipostage : Le guide pour ne pas être du spam

Organisateur d’événements, vous communiquez pour informer vos participants. Ainsi, vous pratiquez sans doute l’envoi d’emailing groupés, ou newsletters. Cependant, les FAI (fournisseurs d’accès internet), protègent leurs clients en établissant des filtres visant à bloquer les campagnes de mailing groupés jugées indésirables.

Les clients mails (Outlook, Thunderbird..) et les webmails (boite mail en ligne comme Gmail), ont également leurs propres moyens de filtrage, et classent ce qu’ils considèrent comme spam dans des boites à part, souvent invisibles

Ces algorithmes définissent s’il s’agit d’un mail désirable, ou bien d’un spam. Votre campagne risque donc de passer pour du spam, et vous, pour un spammeur. Alors, votre message n’apparaîtra jamais aux yeux de votre destinataire, votre taux de délivrabilité tombant ainsi à zéro. Heureusement, il existe des moyens de se protéger de ce risque.

 

Éviter le signalement des utilisateurs

“Le spam, courriel indésirable ou pourriel est une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique. Il s’agit en général d’envois en grande quantité effectués à des fins publicitaires. (Source: Wikipedia)”

En premier lieu, il faut donc bien comprendre ce qu’est un spam. Un spam est un courrier non désiré. La première étape dans l’envoi d’une campagne d’emailing groupée est donc de s’assurer que l’ensemble des destinataires de votre campagne aient donné leur accord pour recevoir des mails de votre part.

Effectivement, outre le filtrage automatique, vous serez considéré comme spam si un utilisateur vous signale. Ce signalement est bien souvent involontaire, effectué par des utilisateurs non avertis qui ne veulent simplement pas recevoir vos mails. Il n’est pourtant pas sans conséquence. Au bout de plusieurs signalements, votre domaine et même votre adresse IP seront blacklistés, il ne vous sera plus alors possible de communiquer avec ceux-là.

Pensez à mettre à disposition de vos destinataires un lien de désinscription, ne cherchez pas à la cacher. Il est effectivement préférable d’avoir quelques désinscriptions plutôt que d’être signalé en tant que spam.

 

Passer les algorithmes de filtrage

Ensuite, afin de ne pas être considéré comme spam par les algorithmes de filtrage, il est important de porter attention à de nombreux critères.

D’abord, les premières informations vues par l’utilisateur : le nom d’expéditeur et l’objet du mail, sont aussi les premières à être analysées par les algorithmes. Celles-ci doivent être le plus honnête possible, votre nom d’expéditeur doit être le vôtre ou celui de votre organisation, et l’objet doit refléter le contenu réel du mail. Il faut également limiter l’emploi de caractères spéciaux (!, ?, €), et de majuscules.

Le vocabulaire typique des spammeurs est aussi à bannir : pas de promesses trop alléchantes. Cela s’applique aussi au corps du mail. Il s’agit en effet d’un des critères majeurs du filtrage, ainsi de nombreux mots et expressions doivent être évités.

En somme, ce sont tous les mots relatifs à la gratuité, la réduction, l’action d’achat, le gain d’argent pour le destinataire, l’exaltation (merveilleux, incroyable..), l’urgence (dès maintenant, instantané…), la confiance (vu à la TV, 100% satisfait..), la sexualité, les médicaments et les drogues, les prestations d’emploi, ainsi que la trop grande personnalisation (pour vous, pour toi…).

Dans le corps du mail, vous devez indiquer vos informations de contact et, si possible, une adresse physique, ainsi que les liens de vos différents réseaux sociaux. Ensuite, celui-ci ne doit pas être une seule grande image. En effet, les algorithmes ne sont pas capables de les analyser, ce qui éveille les soupçons, tout comme les pièces jointes.

Quant au ratio image/texte, n’utilisez pas trop d’images, et pensez à ajouter un texte alternatif pour les nombreuses personnes qui n’affichent pas les images par défaut. La mise en forme doit être sobre : n’abusez pas des couleurs, de l’italique, du gras ou du souligné

 

Ces conseils vous permettront d’éviter que votre campagne de mailings soit considérée comme spam. Il faut cependant noter que les FAI font régulièrement évoluer leurs critères pour affiner leur filtrage. De plus, une fois arrivé dans la boîte mail de votre destinataire, tout n’est pas gagné. Pour une campagne réussie, certaines règles sont à connaître. À découvrir dans un prochain article…

 

 


Les outils de communication YurPlan vous permettent de configurer des campagnes de mailing qui ne seront pas considérées comme indésirables, ainsi qu’un suivi détaillé sur la délivrabilité de vos communications.

Découvrez les campagnes de mailing YurPlan ici.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *