Rencontre avec AA Organisation

Souvent méconnu du grand public, nous avons rencontré AA Organisation tourneur, promoteur mais aussi producteur de spectacles depuis plus de 17 ans avec un large portefeuille d’artistes français et internationaux.

 

En quelques mots…

Date de création : 1999

Evènements produits par an : 40

Tournées par an : 1 à 2

Visiteurs cumulés par an : entre 30 000 et 40 000

Nombre d’artiste représentés : 6

Lieux récurrents : A Lyon au Radiant-Bellevue, Amphithéâtre 3000, Bourse du Travail. A Paris au Casino de Paris.

 

Comment tout a commencé ?

A.A. Organisation a été créé en 1999, prenant la suite de Rainbow Concerts, producteurs entre autres de 1979 à 1997 de Francis Cabrel, Claude Nougaro, Vanessa Paradis, Enzo Enzo et Michel Leeb.

L’Orchestre des 100 Violons Tziganes de Budapest a été le 1er évènement que la société a fait tourner jusqu’en 2014 avec des tournées régulières en France et des concerts très appréciés tous les deux ans au Théâtre des Champs Elysées à Paris.

Parallèlement, nous avons eu une chance folle dès 1999 de collaborer avec la société de Jimmy Levy qui nous a permis de contribuer aux premières tournées françaises de Jamel, Eric & Ramzy, Gad Elmaleh et enfin Mickaël Youn.

 

Vous êtes finalement peu connu au grand public, comment se résume votre action auprès des spectacles ?

C’est la philosophie de la maison : ne jamais se mettre en avant et travailler dans l’ombre, l’artiste ou le projet artistique prime avant tout. Chaque spectacle étant différent, nous ne faisons pas le même travail pour tous. Par exemple pour la première tournée de Jamel, puis celles des autres humoristes de la team de Jimmy Levy, nous étions les producteurs des dates en Province :  il s’agissait d’acheter le spectacle, de réserver les théâtres, gérer la billetterie et la promotion locale, organiser la logistique et l’accueil des artistes mais nous n’étions pas impliqués dans la carrière et le management de l’artiste alors que pour les 100 Violons Tziganes on avait beaucoup plus de responsabilités, notre société soeur Cypress Music s’occupant des tournées à l’étranger qui nous ont mené dans 35 pays dont la Chine, la Russie, le Japon notamment.

Sur d’autres artistes, nous prenons des projets qui peuvent être connus à l’étranger mais inconnus en France : c’est le cas de Rock The Ballet, compagnie américaine, que nous avons présenté au Casino de Paris dès Octobre 2010 et que nous accompagnons depuis sur toutes leurs dates françaises et maintenant internationales. Nous intervenons sur certains projets au tout début du processus et d’autre fois pas, si on peut résumer ainsi.

Enfin, nous tenons à continuer d’avoir le rôle de promoteur local à Lyon et dans sa région : nous accueillons des tournées de passage sur Lyon parfois en prenant les risques financiers. Nous sommes chargés de réserver le lieu du spectacle, de la mise en vente de la billetterie, de la communication et de l’accueil technique.

 

Comment se constitue aujourd’hui votre portefeuille d’artistes, avez vous une spécialisation ?

Au départ très axé sur les humoristes, nous nous sommes doucement intéressés à la danse qui est devenue une vraie passion pour toute l’équipe tant avec Rock The Ballet qu’avec des spectacles de danse classique comme Le Lac des Cygnes et Les Solistes de l’Opéra de Paris.

Rock The Ballet

Rock The Ballet au Cirkus à Stockholm

Sur quels critères avez-vous choisi YurPlan ?

Le premier critère était la sécurité ! Le numérique est très présent dans nos vies, et la cybercriminalité aussi. Quand vous proposez à vos clients de donner leur numéro de carte bancaire sur votre site, vous vous devez de leur offrir des garanties et de la sécurité. Notre ancienne billetterie le permettait encore, mais nous ne pouvions pas nous offrir un développeur internet en permanence pour vérifier la sécurité de notre programme. Yurplan a été une solution intéressante dès ce point.

Le second critère était de pouvoir proposer le placement interactif sur notre site. Yurplan était alors en plein développement de cette option lors de notre rencontre début 2016.

Un autre point positif, nous sommes tous de Lyon : un critère qui nous facilite le travail et le relationnel, nous suggérons des idées de par notre expérience, ils mettent en place ces idées. C’est simple et facile !

 

Quel(s) avantage(s) voyez vous d’avoir une billetterie centralisée et numérisée ?

Nous ne le cachons pas, le principal avantage est financier, nous recevons directement l’argent des billets vendus. Le jour du spectacle, nous avons les fonds pour payer l’artiste, ce qui n’est pas vrai avec les autres réseaux de distribution qui payent le jour même ou à J+30, cela facilite notre trésorerie.

L’autre avantage, nous pouvons traiter directement les demandes de clients, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque la billetterie est gérée par un tiers. Cela permet d’offrir la meilleure expérience possible aux spectateurs.

 

Quelle est la fréquence des évènements qui ont recours au placement numéroté ?

Aujourd’hui, tous nos spectacles requièrent le placement numéroté, notre offre étant centrée sur la danse et le théâtre, c’est une clientèle qui cherche à être bien placée, et à pouvoir choisir son siège. Travaillant de plus en plus avec le Radiant-Bellevue, nous testons d’abord le dispositif sur cette salle, bien que nous étudions la possibilité de le mettre en place sur les tournées à venir. Mais en règle générale, toutes les salles peuvent nécessiter le placement numéroté, si le spectacle s’y prête.

 

Le placement numéroté est lié à des salles de théâtre ou d’opéra depuis la nuit des temps. Selon vous que change pour le placement numéroté à l’ère du numérique ?

Avant le spectateur se déplaçait au théâtre pour acheter ses places, il y découvrait la programmation au même moment, parfois trop tard pour avoir les meilleures places, voir plus de place.

A l’ère du numérique, le client peut choisir sa place sur un plan interactif, recevoir ses billets directement sur son smartphone ou par email, et se présenter au spectacle sans avoir de véritable billet en poche, il faut être moderne et réactif avec les tendances d’aujourd’hui.

 

Comment s’organise la répartition des quotas de places à distribuer entre vous et les salles ?

C’est du côté de Christophe (responsable billetterie chez A.A. Organisation) que tout se passe.

Il n’y a pas de formule type, nous mettons toujours en vente par vague, la séance ne peut pas être complète du premier coup, puisque nous gardons des places pour remettre en vente progressivement. Nous répartissons en fonction du réseau de distribution qui fonctionne le mieux, et approvisionnons ce réseau en priorité.

Autre avantage de la billetterie YurPlan numérotée : nous pouvons garder de très bonnes places pour nos clients.

 

Avec quel(s) artiste(s) ou tournée avez vous particulièrement aimé travailler ?

Nous avons collaboré avec beaucoup d’artistes, les faits les plus marquants sont sans doutes avec Rock The Ballet, nos protégés. Nous les avons découvert à la naissance du projet, et les avons accompagnés pendant près de 8 ans.

Mais il y a d’autres projets comme Harlem Swing, une comédie musicale à succès de Broadway que nous avons présenté aux Folies Bergères à Paris en Octobre 2011 puis en tournée Française en Novembre et Décembre 2012 dont 1 semaine à la Maison de la Danse à Lyon,  et Hugh Laurie, Jamel, Muriel Robin, Earth Wind & Fire, Kool and the Gang, ou Luc Langevin pour nommer les principaux artistes qui ont marqué notre histoire récente.

 

Une anecdote insolite des 17 ans dans la production d’événements ou peut- être des nouveautés à venir ?

Une phrase, “Public is my boss” découvert dans les loges du Zenith de Lille lors d’une tournée, c’est devenu l’adage de la maison !

Côté nouveautés, nous aurons une tournée de Rock The Ballet avec un nouveau spectacle l’année prochaine, intitulé Romeo & Juliet.

Quand au groupe Charlie & The Soap Opera, que l’on suit de près, sort un nouveau clip en partenariat avec GoPro, un concert à bord d’une Montgolfière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *